Dauphinelle des montagnes (Photo Joris Bertrand)

Peu d’espoir pour la Dauphinelle des montagnes, c’est en somme le titre et la conclusion de notre dernière étude. Une approche de génomique des populations nous a permis de confirmer que les quelques populations restantes de cette espèce endémique des massifs montagneux de l’Est des Pyrénées sont  isolées les unes des autres, comme coincées sur des îles, sans perspective réelle d’échanges qui pourraient naturellement limiter les conséquences délétères de la consanguinité. Parmi les différentes menaces qui guettent, c’est cependant le changement climatique qui va probablement donner le coup de grâce à cette espèce. Une approche de modélisation de niche écologique nous permet ainsi de prédire que l’étendue de l’habitat favorable à l’espèce va se réduire comme peau de chagrin, peut-être -75% au cours des deux prochaines décennies, jusqu’à disparaître avant la fin du siècle. 

Ce que nous pouvons dire de cette espèce sur la base de cette étude pourrait malheureusement résumer la situation de tout ou partie de la communauté végétale voire de l’écosystème dans lequel on trouve la dauphinelle des montagnes.

L’avenir nous dira si on avait été pessimistes ou réalistes…

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/ece3.8711

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.